Samedi 13 février 2010, par Cyriac

Tree climbing vs Fédération sportive

Courrier du Tree Climbing Workgroup à la Fédération de Grimpe d’Arbre et Activités Associées (FGA-AA)

logo treeclimbingworkgroup

Voici une copie du courrier officiel que le Tree Climbing Workgroup (groupe de travail sur le tree climbing dont je fais partie) a envoyé le 13 février 2010 à la Fédération de Grimpe d’Arbre et Activités Associées (FGA-AA) afin de l’informer que l’organisation de la pratique du tree climbing est incompatible avec la vision « franco-française » de fédération sportive :

« La pratique du tree climbing est née aux États-Unis. Elle se développe à l’échelle internationale depuis plus de 20 ans, sans structure de coordination pyramidale, contrairement l’organisation classique du sport dans le monde : pas d’États, pas de Fédération sportives, pas de Compétitions.

Cet « auto-développement » a généré une formidable richesse : diversité des formes de structures, d’écoles et d’organisations, des groupes de pratiquants, des types de rassemblements, des façons d’enseigner les techniques...

Or la communauté mondiale des pratiquants du tree climbing est viscéralement attachée à cette indépendance, cette autonomie et cet « esprit de liberté ».

A ce titre, la Fédération de Grimpe d’Arbre et Activités Associées n’a aucune légitimité pour représenter, promouvoir, développer, coordonner et organiser la pratique du tree climbing en France. »

Ce groupe de travail lui demande de ne pas communiquer sur le terme tree climbing et de bien vouloir éviter tout amalgame entre le tree climbing et les autres activités sur cordes dans les arbres, telle que la grimpe d’arbre, l’escalad’arbre, l’accrobranche, etc.